Jour de haïku, Saisons du chat d’Yves Cotten

Haïkus et chats semblent faire bon ménage, en témoignent les haïkus de chat de Minami Shinbô, que je vous invite vivement à découvrir (poèmes pleins d’humour et illustrations rigolotes, un bonheur de lecture !).

Yves Cotten est un dessinateur amateur de haïku et il réussit dans ce très beau livre à mêler ses deux passions pour notre plus grand plaisir !

Au fil des saisons (le livre commence classiquement au printemps, puis viennent l’été, l’automne, l’hiver et le Nouvel An qui est une saison à part entière pour les écrivains de haïkus), il illustre des haïkus de poètes japonais classiques (Bashô, Buson, Ryôkan, Issa, Shiki entre autres), mais aussi modernes (Sodô, Shûson, Senshi etc.). Ses illustrations mettent en scène des chats, mais avec un anthropomorphisme saisissant : ils portent des marinières, des pantalons (ou des robes pour les chattes), et se promènent aussi bien en ville (sur les toits mais pour y pratiquer zazen ou observer le ciel adossé à une cheminée) que dans la nature. On les retrouve dans leur maison ou dans un parc, sur un bateau ou dans la foule (de chats le nez dans leur smartphone !).

L’originalité tient dans ce grand écart entre des poèmes en apparence classiques et des illustrations qui montrent leur caractère intemporel, ou parfois même leur modernité ! Et surtout, sous des aspects frais et légers, ces poèmes résonnent en nous et nous invitent à réfléchir, à repenser le monde qui nous entoure, notre mode de vie, nos sensations.

Certains vous feront sourire, d’autres vous feront rêver, vous émerveilleront ou vous rendront nostalgique. En tous cas, ils vous toucheront … et c’est bien là le plus beau des cadeaux que nous offre la poésie !

Un vrai beau cadeau à offrir à ceux qui vous sont chers, un livre au format parfait pour apprécier le haïku écrit au milieu de la page de gauche et la grande illustration pleine page qui lui fait face. L’objet est de très bonne qualité, le papier bien épais, les détails soignés. Les couleurs sont douces et évoluent au fil des saisons. Rose et vert au printemps, plus bleu et jaune en été, orangé et marron en automne, gris en hiver … Un dégradé dans lequel se promènent des chats souvent petits face à l’immensité d’un ciel, d’une mer, d’une forêt. Un livre qui invite à regarder le monde qui nous entoure …

Mon poème préféré est celui qui ouvre le livre (et que je vous laisse découvrir chez votre libraire) :

Rien d’autre aujourd’hui
que d’aller dans le printemps
rien de plus

Yosa Buson

illustré par un cerisier en fleurs sur lequel est accrochée une balançoire qui bouge comme pour aller se lancer dans le nuage rose juste au-dessus d’elle ! Et je m’imagine déjà sur cette balançoire, la tête dans les pétales !

Auteur : lirelejapon

Passionnée par le Japon et sa littérature, j'essaie à travers ce blog de vous transmettre cette passion et de vous livrer mes impressions de lecture.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s